La Maison    

Aux

                   Flambeaux

 

 

Accueil

Chambres

Salle à manger

Salon

Massage

Camping

Terrasse

Carte routière

Prix

Photos de Kamouraska

Les belles maisons

Restauration

Attraits

Un peu d'histoire

livre

 

 

 

Premier pas

Ce qu'il faut savoir pour suivre ton chemin

        Il te faut dans un premier temps faire la différence entre ces deux mots:  croire et savoir.  Du moment que tu comprends bien ces deux mots, tu viens de faire le premier pas sur les chemins qui mènent à la vérité.

        Croire, c'est admettre comme étant vraie, comme réelle, une histoire que l'on a entendue ou lue quelque part.  Le mot croire a toujours été la cause de tous nos malheurs sur cette terre.  Nous croyons en telle ou telle chose.  Nous croyons ce que nous disent les dirigeants des différentes religions.  Nous croyons ce que nous disent les politiciens.  Nous croyons ce que nous ont dit nos parents, depuis que nous sommes nés.  Nous croyons ce qui est écrit sur le passé.  Enfin, nous croyons beaucoup trop facilement ce que nous entendons.

        Nous n'avons pas à croire, mais plutôt à savoir, car seul le savoir nous mène sur le chemin de la vérité et de la connaissance.  Le savoir, c'est l'expérience.  Dès le moment où tu vérifies si une chose est vraie ou fausse, tu laisses le monde des croyances pour entrer dans le monde de la connaissance.  à ce moment-là, plus personne ne pourra détruire ton savoir, tu de doutera plus.  Cherche à savoir et les chemins vers la connaissance s'ouvriront à toi.  Tu n'as pas à croire ce que te disent les gens qui t'entourent, mais tu dois vérifier leurs dires avant de les rejeter ce que tu viens d'entendre.  Si je te dis qu'un exercice peut t'aider, tu peux le croire ou le rejeter tant que tu ne l'aura pas essayé.  C'est seulement à ce moment que tu pourras dire je sais si oui ou non cela est vrai.  Du moment que tu crois, tu viens de perdre ta liberté.  Du moment que tu sais, tu viens de trouver une vérité et c'est ce qui te mène sur le chemin de la liberté.

        Depuis des années, nous croyons ce que nous entendons dans différentes religions, mais bien peu d'entre-nous osent vérifier ces dires.  Nous nous sommes attachés à un monde de croyances.  C,est pour cela qu'il y a tant de religions différentes, de sectes de nos jours.  Nous ne savons plus que croire et qui croire.  Nous avons toujours cru plutôt que vérifié.  Encore faut-il savoir comment vérifier.  Tu trouveras plus loin dans ce livre des techniques bien simple, il n'en tient qu'à toi de les vérifier.  Si cela te convient, tu pourras commencer à vérifier tes croyances.  Si cela ne te convient pas, alors tu pourras simplement les rejeter.

        Tu n'as pas à croire ce que te disent les autres mais il faut que tu saches qu'eux aussi ne sont pas obligés de te croire.  Certaines personnes ne sont pas prêtes à changer et il te faudra respecter cela.  Aide les autres autant que possible avec tes connaissances en te demandant si la personne est apte à comprendre.  Aime aussi ceux qui ne veulent pas changer car c'est leur vie et non la tienne.

        Prenons l'exemple de personnes qui se moquent de ceux qui font de la méditation.  Comment peuvent-ils rire d'une chose qu'ils ne connaissent pas.  Quel droit ont-ils de détruire la vie des autres puisqu'ils en sont au stade de la croyance.

Personne n'a le droit de juger d'une chose sans en avoir vérifié son contenu.  Ce sont des personnes qui sont au stade de la croyance mais aussi au stade du jugement.  Il est bien plus facile de rejeter les choses que de les essayer.  Nous pourrions appeler cela "la tour infernale des croyances". Croire et juger, c'est ce que nous faisons depuis trop longtemps.

        Prenons l'exemple du principe de la réincarnation.  Comment pouvons-nous y croire ou la rejeter si nous ne cherchons pas la vérité à ce sujet.  Beaucoup de gens ne croient simplement pas à la réincarnation.  Pourquoi?  Parce que, peut-être, leurs parents n'y croyaient simplement pas, que cela ne fait pas partie de leur religion ou simplement qu'il est plus facile de ne pas y croire.  Parce que cela demanderait un effort pour vérifier.  Avant d'y croire ou de ne pas y croire, sache qu'il y a des techniques pour le vérifier et nous en reparlerons ultérieurement.  Mais n'oublie jamais que nous sommes liés dans un monde de religions et que ces religions quelles qu'elles soient ont crée beaucoup de malheur en nous.  Nous entendons parler de plus en plus de sectes de nos jours.  Pourtant, depuis bien longtemps nous vivons dans le monde des sectes.  Qu'est-ce qu'une religion d'après toi.  Dès que nous formons une religion, nous avons un monde de sectes, un monde de croyances où l'on vous demande de croire et de vérifier le moins possible.  Je ne te demande pas de laisser tomber ta religion.  Le choix de suivre ou non une religion n'appartient qu'à toi.  Par contre, je te demande d'analyser et de vérifier les dires de celle-ci.  Prends, par exemple, un prêtre qui refuse de baptiser ou de marier.  ««est-ce que son refus est basé sur une question de principe ou est-ce qu'il le fait par amour?  La réponse est simple:  c'est une question de principe.  Pour l'amour de l'être, il n'y aurait pas de refus de ce genre.  Bien souvent, j'ai vu des prêtres mettre une condition à un baptême ou un mariage.  Nous parlons ici de religions mais il en va de même pour le monde de la médecine.  Beaucoup de médecins, encore de nos jours, ne croient qu'en leurs pilules et qu'en leurs bistouris.  Pourquoi?  Parce qu'il est bien plus facile pour eux de ne croire qu'en ce qu'ils voient que d'aller sonder le monde des énergies, le monde de l'intérieur.  Les pilules et les opérations, c'est simplement beaucoup plus payant.  Heureusement, il y a des médecins, infirmiers et infirmières qui ont commencé à se pencher sur ces questions.  Ils doivent cependant le faire en silence, car il serait automatiquement rejetés du monde médical.

        Le premier pas que tu dois faire pour partir du bon pied, c'est de faire ton choix:  croire ou savoir.  Lorsque tu auras décidé de te diriger dans le monde su savoir, alors le chemin de la connaissance s'ouvrira à toi et tu auras la liberté de tes choix dans la vie.  Vérifions ici quelques-unes de tes croyances.  Pose-toi les questions suivantes:  D'ou me viennent cea croyances et sont-elles vraies?

 1.    As tu le droit à l'abondance?

 2.    Crois-tu en la réincarnation?

 3.     La maladie est-elle une punition?

 4.    Crois-tu au monde des fantômes, des entités qui errent dans les maisons?

 5.    Est-ce qu'il y a autre chose après la mort?

 6.    Ta religion a-t-elle des pouvoirs sur tes croyances?

 7.    L'enfer existe-t-il?

 8.    Les anges existent-ils?

 9.    Est-il vrai qu'il y a un purgatoire?

10.    L'argent mène-t-il vers des souffrances?

11.    Est-ce que les gens d'une autre couleur que la tienne sont plus ou moins évolués que toi?

12.    La pomme est-elle un fruit qui est bon pour le corps physique?

13.    Est-ce que l'homme en mourant va au ciel ou au paradis?

14.    Ton père et ta mère ont-ils des droits sur ta vie?

15.    Peut-on guérir par l'énergie?

16.    Existe-t-il un Dieu ou des dieux

17.    Ce que tu vois devant toi est-il une illusion ou une vérité?

18.    Est-ce que la femme au même titre que l'homme a le droit de choisir sa vie?

19.    La voyance et le paranormal existent-ils?

20.    Est-ce que Dieu a un corps physique qui ressemble à celui d'un homme?

21.    As-tu le pouvoir et le droit de choisir ta vie?

        Continue cet exercice en vérifiant quelles sont tes croyances et quelles sont tes vérités.  Si tu remarques, j'ai mélangé les questions de manière à démontrer que les croyances ne sont pas seulement religieuses.  Elles font partie de ton système de valeurs.

        Il y a les croyances qui sont cachées su fond de nous.  Je te décris une expérience vécue pour que tu comprennes mieux"

        Lors d'une consultation avec une femme dans mon cabinet privé, celle-ci me dit qu'elle ne sait pas pourquoi elle a toujours de la difficultés avec l'argent.  Plusieurs voyants ou médiums qu'elle avait rencontrés lui avaient dit que' dans son plan de vie, l'abondance était sur sa route.  Cela elle le savait.  Mais lorsque l'argent arrivait, elle semblait toujours avoir de la difficulté et de nombreux problèmes se présentaient à elle.  Cette femme d'affaire avait de la difficulté à connaître l'abondance.  Je décide donc de vérifier par une méthode de méditation et je demande à mon "Moi intérieur"  la question suivante:  «Pourquoi cette femme a-t-elle de la difficulté avec l'abondance?»  Après quelques minutes, une voie forte me crie:  «Tu es née pour un petit pain et tu vivras pour un petit pain !»  À ces mots, j'ai tout compris.  Lorsque je revis cette femme, le lendemain, je lui redis cette phrase et elle me répondit:  «Je crois entendre ma mère.  Elle m'a répété cette phrase tout ou long de mon enfance et mon adolescence».  Vois comme les croyances sont profondément cachées au fond de nous et peuvent nous nuire au plus haut degré.  Plus loin, nous chercherons à dénicher ces croyances.  Lorsque nous nous ancrons dans un système de croyance, nous nous mettons à faire les choses par habitudes.  Un jour, j'entendis une histoire qui me fit bien rire.  Elle reflète pourtant bien la vérité qui dit que l'on vit par habitude.

   Un jour, un homme voyant sa femme couper un jambon lui demanda:  «Pourquoi coupes-tu le jambon en deux puisque tu as un chaudron assez grand pour l'y mettre tout entier?».  «Je ne sais pas», lui répondit sa femme.  «J'ai toujours vu ma mère le faire ainsi.  Je crois que ce doit être pour qu"il cuise facilement».  Cela intrigua la femme qui alla aussitôt le demander à sa mère.  Cette dernière lui répondit qu'elle non plus ne le savait pas.  Elle avait toujours vu sa mère le faire ainsi.  Alors elles décidèrent d'aller le demander à la grand-mère qui répondit ceci:  «C'est simplement parce que nous étions trop pauvres pour acheter un grand chaudron.  Alors, je coupais le jambon en deux pour le faire cuire dans deux petits chaudrons».  N'est-il pas facile de faire les choses par habitude, par croyance?  Regarde les choses que tu fais et tu trouveras facilement des habitudes.  Ensuite,  demande-toi si c'est la meilleure façon de le faire.  Voici une habitude qui était encrée en moi et qui me fit réfléchir.  J'avais, dans ma résidence, une petite poubelle placée dans un armoire.  Un jour un ami qui m'avait toujours entendu dire que la poubelle était trop petite décida de m'en acheter une autre.  Celle-ci était trop grande pour être placée dans l'armoire.  Je l'ai donc placée à l'extrimité du comptoir, à cinq pas de l'ancienne.  À chaque fois que j'avais besoin de la poubelle, j'ouvrai l'armoire au lieu de me diriger au nouvel emplacement.  J'ai pris presqu'un mois pour changer une habitude que je n'avais que depuis six mois.  Imagine pour une habitude ancrée depuis plusieurs années.

Pensée

Les chaînes de l'habitude sont, en général trop peu solides pour être senties, jusqu'à ce qu'elles deviennent trop fortes pour être brisées.

Chapitre 2

 

 

319, rang de la Haute-Ville

Kamouraska, Québec, Canada

Pour réservation :  Tel:418-498-3197          Cellulaire: 418-860-6195

Courrier électronique